Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Élucubrations du 9 Avril 2020

Spolitique,covid19,confinement,colère,attali,olivier véranalut, c’est Hector. Tu t’en moques sûrement et tu as raisons. Quelle importance que je sois Hector, ou Oscar, ou n’importe quel clampin ? Aucune. T u ne t’intéresses peut-être même pas à ce que je dis, et je le comprends. Mais, il y a toujours un mais à tout, si tu fais bien attention. Mais, donc, par ce temps bordélique où tout est chamboulé, cul par-dessus tête, confiné, réquisitionné, malade et létal, ça devient difficile de rester là sans rien dire, à moins de surconsommer des sédatifs à gogo. je m’énerve, je ris, je pleure. Pas toi ? Et n’avoir personne à qui le dire, à part à ses meubles et à ses murs, ça crispe. Donc je te l’écris, tu en feras ce que tu veux, mais ça me libère un peu l’esprit (ça ne se dit pas comme ça, sans doute, je ne suis pas psy, non plus !) 

Enfin, voilà, depuis que ça dure (la crise sanitaire, comme ils disent), j’ai remarqué plein de trucs, comme des anomalies, comme des conneries, comme des saletés aussi, ben oui ! Mais bon il y a aussi des bons côtés, euh… je veux dire des bonnes choses, plutôt, une épidémie n’a pas de bons côtés, ça non ! 

Tiens, par exemple, hier, le président, il était à Panrin et il a pris « un bain de foule », comme disent les médias. En costard chemise cravate et sans masque, sans distanciation ! Entouré d’une bande de costumés pareil. Et, lundi soir, il va venir nous dire de rester chez nous, tu vois, de pas se réunir et tout et tout ! Ça m’esquinte, je ne te dis que ça. On en reparlera. 

Tiens, ben l’autre là, le  Christophe Lannelongue, ex directeur de l’ARS Grand Est (quel charabia ces sigles administratifs), limogé parce qu’il a dit tout haut quels étaient (et sont encore) les plans de réorganisation du CHRU de Nancy, au moment où tous les lits et les personnels (et même plus) sont nécessaires. Le fou ! On ne met pas le dessert sur la table tant que les convives ne sont pas repus, quelle maladresse ! Tu remarqueras qu’ils ont dit que les plans n’étaient pas « abandonnés » mais « suspendus », ça en dit long sue « après » 

Et puis, tiens, quelques crétineriess, remarquables si on peut dire : 

Olivier Véran: « ce que nous savons c’est que la plupart des soignants qui vont contracter la maladie ne vont pas la contracter dans le cadre de leur mission hospitalière, mais en dehors ». Ministre de la santé et des solidarités, dis donc. 

Jacques Attali (le Point du 20 février 2020) : « Le coronavirus est une formidable opportunité de rétablir un certain équilibre dans la pyramide des âges des pays européens. » Faut le faire, non ? 

T’imagines un peu ? C’est ces gens-là qu’on écoute ? J’en ai d’autres, je ne vais pas toutes les dire aujourd’hui.

En attendant, fais gaffe à toi. 

Salut d’Hector.

Les commentaires sont fermés.