Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les beaux discours

Le terrain était si bien préparé. Certains attendaient (espéraient ,) une « réinvention », ou au moins une « bifurcation » Néant ! On change de capitaine pour ne pas changer de cap. Cette obsession du président de la République n’et pas un caprice d’enfant gâté, mais le fruit, à la fois, d’une idéologie (qui se résume grossièrement à confier notre existence à « la main invisible du marché », d’une part, et d’une stratégie politicienne et électoraliste pour préserver et (peut-être) augmenter son socle de voix , en vue de renouveler son quinquennat en 2022.

Le discours de politique générale que le premier ministre présentera à l’Assemblée Nationale ne seta qu’un énième misen en musique de ce programme invariant, n’en doutons pas, malgré ou à cause des diverse crises traversées par le pays depuis trois années et qui finirons par le rendre exsangue, si nous n’y prenos garde. 

 

Prenez soin de vous

C3H

Les commentaires sont fermés.