Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Élucubrations du 30 Juillet 2020

politique,Sarkozy,livre,Darmanin,Cédric ChouviatSalut d’Hector !

Oui je sais, plus d’un mois de silence, et alors ? Je ne suis pas sous contrat, je suis trop rebelle pour ça ! Bref, ce n’est pas non plus que les occasions de s’énerver ou d’exprimer vivement une quelconque colère aient manqué, non. Mais plutôt une sorte de lassitude, de trop plein de connerie ordinaire.. Un besoin de retraite dans mon jardin, à l’écart, quoi.

Puis ça recommence, bien sûr, on ne se refait pas. Et voilà ce genre de titre : «Nicolas Sarkozy au 20-Heures de TF1 : "C’est un événement, sa parole est attendue" ». Non mais, t’imagine, toi ? Franchement tu attendais sa parole, plus qu’une autre, par exemple ? Moi pas, et le fait qu’elle s’étale sur 500 pages ne m’encourage pas à essayer de la lire.  Alors ce serait ça, la grosse actualité, celle qui intéresse “les Français”, comme ils disent. Bon, là c’était un titre de Europe1. En voici un autre : « Quand Sarkozy se raconte en capitaine Tempête : les extraits de son dernier livre », de l’Obs, allusion au titre du livre . Voilà, succès du livre assuré, on attend le deuxième tome, retour en politique ?, éléments  en vrac, pour faire court. Bof. T’en penses quoi, toi ? Quand les anciens présidents de la République éditent des livres, ça remue dans le landerneau médiatique, et les auteurs se font de l’argent de poche.

Autre chose, les ministres ont droit à des vacances, comme tout le monde, bien sûr, mais que nous importe de savoir où ils les prennent, à moins de vouloir aller coutir faire quelques selfies pour la frime ?

 

Pour terminer, deux petites ( ?) crétineries :

“stopper l’ensauvagement d’une certaine partie de la société”, de Darmanin, Figaro du 24 Juillet 2020, l’extrême droite déteint !

 

“Quand j’entends le mot ‘violences policières’ personnellement je m’étouffe”, du même Darmanin, devant la Commission des Lois le 28 Juillet 2020, avec une certaine indélicatesse (et je reste poli) eu égard à certaines affaires récentes. Á ce propos, j’exprime mon profond respect à la digne famille de  Cédric Chouviat.

 

Fais gaffe à toi.

Salut d’Hector

 

Les commentaires sont fermés.