Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Balades de ministres

Castex.JPGDarm.JPGIl leur faut de l’endurance, aux ministres, actuellement ! Ainsi le premier d’entre eux, Castex désormais surnommé « court-partout » a parcouru le pays en tous sens, soit près de 25 voyages en un mois. Il y a de la performance, là-dedans ! Darmanin n’est pas de reste, qui affectionne particulièrement les commissariats et les lieux de faits divers graves. Il y a de la suite dans les idées, à n’en pas douter.

Á propos d’idée, il semble que la plus répandue, depuis un certain temps, a un parfum sécuritaire très prononcé, ce que les médias ne manquent pas d’accentuer et de confirmer. Au point qu’à suivre leurs émissions le citoyen doit sûrement en déduire que la vie dans le pays est régie par une sorte de “loi de la jungle”. Mais ici, Tarzan est costumé et cravaté.  

Á quoi peut bien mener cette agitation quasi permanente ? Á quoi peut-elle servir ? Certains ont dit (et re-dit) qu’ils occupent le « terrain », cher à Castex, qu’ils montrent qu’en plus d’être présents (partout) ils sont « actifs ». Certes, mais alors, quand travaillent-ils à l’intérêt général ? Au bien commun ? C’est précisément ce qu’ils font, assurent d’autres. Bien, mais que voit-on ? Qu’entend-t-on ? Des promesses, des prises de paroles, du saupoudrage parfois. 60 policiers supplémentaires, ici, 30 là, 50 peut-être ailleurs, comme s’ils en avaient en réserve cachée ! Des lots surprises. Et si la réserve est épuisée, on fait des expériences avec des demi-flics municipaux en test, mais pas tout à fait des vrais, hein ! Comme presque une milice au service du maire, par exemple, et si ça marche on privatise – c’est ça ?

Saupoudrage. Comme le pratique leur patron, qui accorde, enfin – et seulement – une prime aux aides à domicile, qu’elles toucheront avant Noël, promis. Certainement, c’est bon à prendre. Mais une fois reçue et consommée, cette prime, ça redevient « comme avant ». Or elles attendent autre chose, de plus respectueux, une vraie « reconnaissance », pas seulement verbale avec distribution de bons points, mais une véritable attention accordée à leur profession, son organisation et sa rémunération.  Tout est à revoir, elles en ont grand besoin.

Tout cela ressemble à des réponses minimales, données au coup par coup, une stratégie à minima, donc,  pour tenter d’éviter de nouvelles colères et de  garantir des voix pour les élections prochaines, dont celles de 2022. Tout cela semble (volontairement ?) brouillon. Un plan global de réorganisation, d’organisation nouvelle aussi, des services du pays serait bienvenu, adapté aux besoins réels de la nation et des territoires. De même qu’une planification  sérieuse de la relance et des transformations nécessaires  pour parvenir à offrir aux citoyennes et citoyens les bienfaits d’une société plus juste et plus démocratique. Pas seulement par des mots et des formules ! Vaste programme, donc, je l’avoue, je doute qu’il corresponde à celui prévu par le président et le gouvernement.

 Prenez soin de vous.

 C.H

 

Á noter : Si vous êtes intéressés, vous pouvez vous abonner via la Newsletter, dans la colonne de droite. Vous pouvez aussi commenter, ci-dessous, ou proposer des thèmes de billet ou, pourquoi pas, des billets à éditer ici, via l'enveloppe contact en haut de la colonne de droite. Á bientôt. 

 

Les commentaires sont fermés.