Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une France agitée qui se cherche

Politique,Pompilli,Castex,Bachelot,planification,plan de relanceNous avons déjà parlé des balades ministérielles, ici. Il se trouve qu’elles continuent, Castex obsédé par le territoire, Darmanin sans cesse au chevet d’une police qui se dit, et qu’il dit, blessée, au point que mêmes les indifférents en ont assez des jérémiades du syndicat Alliance, par exemple Ne serait-il pas plus judicieux de procéder à une étude de réorganisation de la police et de la gendarmerie, en leur offrent des locaux et du matériel dignes de leurs fonctions., en leur donnant une formation correspondant au véritable rôle de prévention et de proximité de leur mission. Tout cela pourrait bien figurer dans le plan de relance qui est, paraît-il, en préparation. Tout ce remue-ménage procède plutôt d’un durcissement du gouvernement qui sent venir, bien sûr, les colères et mécontentements dus à la crise sociale, dont nous percevons les premiers soubresauts. Des promesses d’embauches à peine crédibles et des tentatives à peine déguisée de créations de police privée, comme envisagé à mots couverts par Castrx, à Nice.

Mais, au fait, qui prépare le plm de relance qu’on devait nous présenter le 25 Aout, mais qu’on reporte prusemment ( ?) à la première semaine de septembre ? La haute voltige des ministres ne semble pas s’y prêter, à moins que les plus silencieux d’entre eux… Mais non ! Ne rêvons pas. Barbara Pompimmi vient d’avaler son chapeau à propos des néonicortinoïdes , et se trouve en but à la colère de son collègue garde des sceaux et malheureusement chasseur.

Mais l’incohérence de ce gouvernement ne s’arrête pas là. Roselyne Bachelot, à l’inverse de l’obligation de respecter le nombre de 5000 participants à des manifestations culturelles ou non, encourage les organisateurss à demander des dérogations, comme le Puy du Fou, au moment même où le préfet de Vendée, recule face à la fronde. Et face aux incertitudes que le développement de la Covid 19 semnle provoquer…

Dernière minute : Jean Casyex a dit, ce matin, sur France Inter : , « Gouverner, c’est savoir s’adapter aux circonstances », ceryes, mais c’est aussi prévoir et donc planifier. Où en est-on de  ce commissariat au plan ? Aura-t-on une réponse réelle le 03 Septembre ?  

 

Prenez soin de vous

C.H

 

Á noter : Si vous êtes intéressés, vous pouvez vous abonner via la Newsletter, dans la colonne de droite. Vous pouvez aussi commenter, ci-dessous, ou proposer des thèmes de billet ou, pourquoi pas, des billets à éditer ici, via l'enveloppe contact en haut de la colonne de droite. Tout cela m’encouragerait à persévérer dans la rédaction de ce modeste carnet

Les commentaires sont fermés.