Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gauche ou Peuple ? (1)

Il est des sortes de parades rituelles qui se mettent enroute à l’approche de dates d’élections, quelles qu’elles soient.Je sis rituelles, je pourrais dire habituelles, pour être plus précis. Car il s’agit bien d’une habitude ancrée dans les mœurs politiciennes du pays. Une habitude aussi souvent répétée est signe d’usure du système et le condamne à l’inefficacité. Et donc à sa fin. Dabs ce billet, je me limiterai aux « habitudes » de ce monde que quelques-uns, encore, qualifient de “Gauche”.

La mode des universités (pourquoi universités ?) de fin d’été nous fournit quelques points d’entrée. Ainsi, à Blois, le rassemblement PS s’appelait officiellement : « le rendez-vous de la gauche d’après », rien que cela. Il est vrai qu’Olivier Faure se prend  à espérer un « Printemps de la gauche et de l’écologie », comme le raconte l’Obs. Il semble séduit par les œillades d’EELV aux dernières municipales. Le patron du PS a des visions plus larges et plus lyriques pour un avenir électoral de “LA Gauche” ( ?) quand il dit que “Le candidat”, je cite : « ne sera pas socialiste, ne sera pas écologiste, ne sera pas communiste, ne sera pas insoumis, ne sera pas radical. Il portera tout cela à la fois ou ne sera pas le candidat commun. » Belle envolée, mais est-ce que s’en prendre si soudainement au « productivisme », qui devient un gros mot même dans la bouche du repenti Christian Eckert, ancien secrétaire d’État au budget de Hollande et Valls ?.. Utopie ? En tout cas le chemin n’est pas vraiment déblayé, comme le remarque justement Médiapart, malgré les discours et paroles parfois conciliantes mais pas vraiment convergentes des multiples invités du PS à Blois.

Je me demande, quand même, si ces politiques, malgré leurs beaux mots, pensent réellement exprimer les espérances du peuple ?

(Á suivre)  

C.H

Les commentaires sont fermés.