Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Désordre, improvisation au gouvernement ?

Article sous forme de dialogue

Question : Est-ce le désordre, l’incompétence et l’improvisation, en ce moment, dans notre pays ?

Réponse : oui

Question : Pourquoi ?

Réponse : Parce que l’on n’y comprend rien…

Question : On ne comprend tien à quoi ?

Réponse : Aux agissements du gouvernement actuel, par exemple. (Á moins que ce ne soit volontaire ?)

Question : C’est-à-dire, par exemple ? 

Réponse : La façon dont est traitée la population, face à la pandémie. Á savoir  les pas hésitants et les allers - retours du gouvernement pour « imposer » des normes sanitaires nées, apparemment, dans des cerveaux militaires et contestées par toutes les branches de la société.

Question : Autrement dit ?

Réponse : Essentiel et non essentiel, stupidité de la classification du commerce ayant pour effet de le mettre en danger (celui de proximité, particulièrement). Ou encore l’invraisemblable « jauge » pour le nombre de participants aux rites religieux, soit trente personnes, sans tenir compte de l’espace réel des différents édifices. Et aussi la même stupidité des ouvertures des stations de ski, mais pas des remontées mécaniques. Enfin la grossière et infantilisante obligation de se balader avec une attestation sur l’honneur, sous peine de sanction, façons de réduire la liberté de circuler.

Question : Et vous auriez fait quoi, vous ?

Réponse : Simplement une concertation large, au niveaux des rerritoires (communes, agglomérations, départements) ainsi qu »avec les secteurs d’activités pour planifier et organiser l’existence des populations, en regard des nécessités sanitaires, ce qui aurait eu pour effet de responsabiliser tout un chacun, au lieu de le traiter comme un incapable de maîtriser sa vie. Un bon moyen, me semble-t-il, de reprendre confiance en soi, en une réelle solidarité nationale  et aux institutions débarrasséesd de toute tentation d’autoritarisme. Mais ce n’est pas tout !

Question : Ah bon ? Quoi encore ?

Réponse : La conjonction de cette crise sanitaire avec d’autres crises proches et le traitement désordonné des problèmes sur la sécurité dite globale et dont les acteurs nous livrent un scénario digne des pires pantomimes et porteur de nombreux désagrément. Il sera temps d’y revenir après les ultimes réunions de la majorité fissuré. Franchement, cette ambiance devient insupportable, comme l’a démontré la journée de manifestation, hier dimanche.

Question : Donc à bientôt ?

Réponse : Á bientôt. Prenez soin de vous.

 

C.H

Les commentaires sont fermés.